Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

28 février 2017

Essai routier: Hyundai Elantra 2017

Hyundai Elantra 2017
Renouveler un bestseller, ce n’est jamais facile. C’est peut-être pour ça que Hyundai y va très prudemment avec la silhouette de l’Elantra. La catégorie des compactes est cruciale pour plusieurs constructeurs et Hyundai ne désire pas se mettre les acheteurs à dos. Hyundai avait renouvelé la silhouette en 2011 et l’avait mise à jour en 2014. On aurait pu croire à un désign complètement nouveau pour 2017, mais c’est encore une fois subtil, quoique plus évident qu’en 2014. C’est la partie avant qui diffère le plus du modèle 2016. L’Elantra reprend les codes stylistiques récents de Hyundai, soit la large calandre trapézoïdale et des phares de jour à DEL en bas des feux de route. Les panneaux latéraux sont moins torturés que ceux de la génération précédente tandis que la partie arrière exhibe de nouveaux feux semblables aux feux du modèle de l’an dernier.

Avec cette nouvelle génération d’Elantra, Hyundai inclut la détection de collision avant. Au départ, Hyundai avait envisagé d’offrir ces dispositifs dans le modèle Ultimate uniquement, mais elle a vite compris que si elle veut montrer son savoir-faire, plus de gens devaient en faire l’essai. Le modèle Ultimate étant le plus cher, peu de clients auraient eu droit à ces dispositifs. Ma voiture d’essai était donc le modèle SE doté de ces systèmes permettant la détection de collision avant. Vous me direz que la majorité d’entre nous n’aura jamais besoin de ces systèmes et vous avez parfaitement raison, mais ils servent à plus que ça.

Outre le fait que la voiture peut freiner d’elle-même si vous ne réagissez pas en cas de risque de collision, elle peut aussi détecter les piétons et s’arrêter si vous êtes sur le point de frapper une personne. Le système permet aussi de détecter des véhicules présents dans vos angles morts. Il peut aussi repérer les lignes sur la chaussée. Ainsi, si vous n’enclenchez pas le clignotant, le système émettra une alarme sonore et visuelle. Si vous ne sortez pas des limbes, l’assistance au maintien se chargera de replacer la voiture dans sa voie. Mais attention! Ce n’est pas un système de conduite autonome. J’ai pu retirer mes mains du volant pendant quelques secondes, mais la voiture m’a rappelé à l’ordre en affichant un message au tableau de bord.

Toujours sur la route, les capteurs permettent à Hyundai d’offrir le régulateur de vitesse adaptatif. Vous sélectionnez la vitesse et la distance que vous voulez conserver avec le véhicule qui vous précède et voilà! Votre voiture s’adaptera à la voiture devant vous si elle roule moins rapidement. Elle peut même s’arrêter complètement en cas de congestion routière. Durant ma semaine d’essai, il y a eu souvent de la neige aveuglant ainsi les capteurs de proximité. Le régulateur de vitesse adaptatif n’a donc pas fonctionné alors que le devant de la voiture se remplissait de gadoue. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour ceux qui aimeraient bien ne plus avoir à tenir un volant!

Pour terminer le volet des nouveaux systèmes de Hyundai, les capteurs installés sur le parechoc arrière peuvent voir venir la circulation transversale lorsque vous tentez de sortir d’un stationnement. C’est tellement efficace que le système voit venir les voitures avant même que vous ne puissiez les apercevoir. Bravo!

La refonte de la Hyundai Elantra 2017 n’aurait pas été complète sans un redésign de l’habitacle. Encore là, l’influence des grandes sœurs que sont les Sonata et Genesis se fait sentir. L’instrumentation se compose de deux grands cadrans avec chiffres blancs sur fond noir. Entre les deux, un petit écran pour l’ordinateur de bord facile à lire et qui offre les bons renseignements, lui aussi en caractères blancs sur fond noir. Pas très joyeux comme affichage, mais c’est très facile à lire. Quelques commandes sont dupliquées au volant, notamment le contrôle du système audio et du dispositif Bluetooth. Le côté droit est réservé au régulateur de vitesse adaptatif. Les contrôles sont simples et on s’y habitue rapidement.

Le confort des sièges est adéquat aux places avant et arrière, là où le support latéral est inexistant. L’espace à l’arrière est bien et si les passagers avant ne s’étirent pas les jambes au maximum, l’espace pour les jambes à l’arrière sera excellent. C’est la première fois que j’expérimentais le système d’infodivertissement Hyundai sans navigation et laissez-moi vous dire qu’il est facile d’utilisation et que ses performances sont excellentes. Les GPS vont disparaitre peu à peu des véhicules avec l’ajout de la compatibilité Android Auto qui permet d’utiliser certaines applications de votre téléphone intelligent, dont Google Maps. Pour Apple CarPlay, ça devrait être disponible bientôt. Notons les sièges chauffants avant offerts de série et la possibilité de commander le volant chauffant, un avantage indéniable dans un pays comme le nôtre. Ma voiture d’essai avait même des sièges chauffants à l’arrière!

Les plus gros changements de la Hyundai Elantra 2017 ne sont toutefois pas visibles au premier abord. Vous savez peut-être que Hyundai est le seul manufacturier automobile possédant sa propre aciérie. Le géant coréen a donc demandé à ses ingénieurs de créer une Superstructure composée en grande partie d’acier avancé à haute résistance. Non seulement l’intégrité physique de la voiture est améliorée, mais sa rigidité accrue est perceptible. Sa tenue de route est plus assurée et on sent que la voiture est beaucoup moins « flexible » qu’auparavant.

L’autre changement majeur est sous le capot. Il s’agit d’un tout nouveau moteur quatre cylindres 2,0 litres. Qu’a-t-il de spécial? Il utilise le cycle Atkinson. Si vous suivez un peu l’industrie automobile, vous aurez remarqué que ce type de moteur se retrouve en majorité sous le capot de voitures hybrides. Il offre une économie d’essence bonifiée, mais son couple à bas régime est moins bon. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on le voit presque toujours jumelé à un moteur électrique. Celui-ci compense par son couple généreux. En utilisation normale, je ne peux pas dire que ce couple moins généreux à bas régime m’a déçu. On sait d’avance que l’Elantra n’est pas une voiture de course alors je pense que Hyundai fait un bon choix en offrant une meilleure consommation d’essence au prix d’accélérations un peu moins bonnes en chiffres, mais pas vraiment au volant. D’ailleurs, si ce sont les performances qui vous intéressent, jetez un coup d’œil du côté de l’Elantra Sport et son moteur turbo. Vous aurez de quoi vous contenter!

La Hyundai Elantra 2017 est vraiment améliorée par rapport au millésime 2016. Malgré une silhouette redessinée prudemment, les changements apportés à l’habitacle, à la motorisation et à la structure font de ce modèle une bien meilleure voiture. Il faut aussi souligner qu’il y a pratiquement une Elantra pour tous les gouts et budgets avec sept déclinaisons différentes : L, LE, GL, GLS, SE, Limited et Ultimate! Et c’est sans oublier le modèle Sport qu’il faudrait bien que j’essaie bientôt! Décidément, la Hyundai Elantra 2017 mérite que vous en fassiez l’essai.

Venez donner votre opinion sur la page Facebook d’AutoOpinion.ca. De plus, toutes les photos s’y trouvent. Cliquer sur « J’aime la page », ça fait toujours plaisir!

Essais réalisés précédemment :

Conditions de l’essai

Réalisé du 21 au 25 novembre 2016.
Météo : beaucoup de neige et un peu de soleil, entre -1 et 2 °C.
Modèle essayé : Hyundai Elantra SE 2017
Assemblée à Montgomery, Alabama, États-Unis
Existe depuis : 1990          Actuelle génération : 2017
Prix selon www.hyundaicanada.com (28 février 2017) :
** L manuelle : 15 999 $
** LE : 18 499 $
** GL : 20 349 $
** GLS : 22 699 $
** SE : 23 999 $
** Limited : 26 249 $
** Limited SE : 27 099 $
** Limited Ultimate : 28 799 $
Prix du modèle essayé : 24 208 $ + taxes
Distance parcourue : 342,6 km (58 % autoroute)
Consommation selon
Ressources Naturelles Canada :
** Ville : 8,3 L/100 km
** Route : 6,4 L/100 km
** Émissions de CO² : 174 grammes/km
Consommation affichée : 6,8 L/100 km
Régime moteur à 100 km/h : 2 050 tours/minute
Véhicule fourni par Hyundai Canada
Photos prises à St-Laurent et Ste-Élisabeth, Québec

Aucun commentaire:

Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+