Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

19 mars 2017

La chanson francophone en voie de disparition


Ça peut sembler farfelu de parler de musique sur un site web dédié à l’industrie automobile. Il n’en est rien. L’activité la plus évidente à faire lorsque vous conduisez votre voiture est d’écouter de la musique. Avec les années, les habitudes d’écoute ont bien changé au point où la chanson francophone est en péril.

Dans les années 70, la majorité des véhicules était équipée d’une radio AM. CJMS 1280, CKVL 850 et CKLM 1570 faisaient la loi et la chanson francophone avait une grande place dans le cœur des Québécois. C’était l’époque où, bien souvent, la radio était offerte en option.

Puis, la bande FM est apparue. D’une qualité sonore imbattable pour l’époque, la musique y occupait une place prédominante. Les radios AM se sont mises à diffuser plus d’affaires publiques et moins de musique. La chanson francophone avait encore une belle place dans la programmation et CKOI, la radio numéro un des années 80, n’hésitait pas à en passer aux heures de grande écoute.

La fin des années 90 voit l’arrivée des lecteurs CD. De meilleure qualité sonore que les cassettes et pouvant être laissés dans la voiture, les disques compacts commencent à gruger l’auditoire des radios FM. La chanson francophone n’en souffre pas encore puisque les auditeurs achètent les CD contenant les chansons entendues à la radio. On arrive toutefois à la fin des beaux jours de la chanson francophone.

En 2002, la radio satellite fait son apparition. Une radio sans publicités qui diffuse la musique qui vous intéresse, 24 heures par jour. Le problème, c’est que la radio satellite échappe aux règles du CRTC, aucune règle de contenu ne pouvant lui être assignée. Maintenant fusionnées, XM et Sirius offrent plus de 200 stations qui diffusent toute sorte de contenu bien précis, mais aucune station généraliste. Il n’y a que quatre stations de chansons francophones! En plus, afin de conserver leurs auditeurs, les radios FM les plus populaires nous bombardent de chansons anglophones, en les incluant dans des montages. Six chansons anglophones mixées ne comptent que pour une dans les règles du CRTC. Les chansons francophones sont reléguées aux heures où il y a moins d’auditeurs: après 20 h et pendant la nuit. Seules les grandes vedettes du moment réussissent à faire tourner leurs succès pendant la journée.

D’autres difficultés sont à venir. La prolifération des lecteurs numériques de type iPod, la lecture de la musique en continu, par l’intermédiaire de la connexion Bluetooth, les radios internet, telles que Pandora, aha, et Slacker, maintenant accessibles directement dans certains modèles GM, Mazda, Ford et j’en passe. GM offre même l’application TuneIn qui permet d’écouter n’importe quelle station de radio à travers le monde par l’intermédiaire d’un forfait internet fourni par OnStar.


La chanson francophone, c’est notre culture. Elle devra toutefois s’adapter à cette mer de contenu anglophone qui l’attaque de tous côtés. Pour qu’elle soit aimée et appréciée, la chanson francophone devra se faire entendre. Et le CRTC n’y peut rien!

09 mars 2017

Salon International de l'Auto de Québec 2017

Le Salon automobile de la Vieille-Capitale se déroule jusqu'au 12 mars. C'est la sortie familiale idéale pour les amateurs de belles mécaniques durant la semaine de relâche.

Voici un bref aperçu de ce qu'on a pu voir à la journée de presse du 6 mars. Notez que tous les constructeurs sont présents et il ne faut pas manquer l'exposition de voitures commémorant les 100 ans de Ferrucio Lamborghini. Il y a plus de 4 000 000 de dollars de Lamborghini, dont une qui vaut à elle seule 750 000 $.

C'est donc un rendez-vous à ExpoCité jusqu'à dimanche:


Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+