Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

14 février 2017

Que faire en cas de vol d’automobile?


En collaboration avec Promutuel Assurance
Votre voiture a été volée? C’est un incident fâcheux dont personne n’est à l’abri! En 2014, Statistique Canada a recensé plus de 15 000 vols de véhicules à moteur, lesquels ont toujours des conséquences importantes pour les victimes : prime d’assurance, dommages causés à la propriété, perte monétaire, démarches exigeant du temps, etc.
Voici quelques conseils en matière de prévention et une liste des étapes à suivre pour être indemnisé si vous êtes victime d’un vol.
Comment prévenir le vol de voiture
Le vol d’une voiture est parfois dû à la négligence de son propriétaire. Il est à noter que les vols se produisent souvent près du lieu d’habitation des propriétaires. Pour réduire les risques, voici des précautions que vous pouvez prendre :
  • Ne laissez jamais votre automobile en marche sans surveillance.
  • Même si vous ne sortez que quelques minutes de votre véhicule, verrouillez toujours les portières.
  • Lorsque vous stationnez votre véhicule, favorisez les lieux éclairés et sécuritaires.
  • Ne laissez pas vos biens sans surveillance dans votre véhicule lorsqu’il est stationné à l’extérieur.
  • Évitez de mettre des renseignements concernant votre adresse sur votre porte-clés d’auto.
  • Ne cachez pas de clés de réserve à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule.
  • Informez-vous sur les marques de véhicules les plus volées. Cela peut vous donner un indicateur lors de l’achat d’une auto.
  • Si votre auto figure dans la liste des voitures volées fréquemment, faites installer un système de repérage ou un système antivol. Cela vous permettra également d’obtenir des réductions sur votre assurance automobile.
  • Si vous achetez une voiture d’occasion, faites les démarches nécessaires pour vous assurer de ne pas acheter un véhicule volé.
Étapes à suivre en cas de vol
Voici les étapes recommandées pour le règlement d’assurance concernant le vol de votre automobile :
  • Émission du rapport de police : contactez la police dès que possible afin qu’elle puisse produire un rapport. La Sûreté du Québec recommande de communiquer à la police l’information suivante :
    • L’année de fabrication de votre auto
    • La marque, le modèle et la couleur
    • L’immatriculation
    • Le numéro de série
    • La marque et les types de pneus
    • Des marques distinctives sur l’automobile
  • Communication avec votre assureur : appelez votre assureur pour rapporter la réclamation et lui donner le numéro du rapport de police.
  • L’assureur débutera ensuite l’analyse de la réclamation et les vérifications d’usages.
  • Entente sur le règlement : selon votre contrat d’assurance, votre assureur pourrait remplacer votre véhicule.
  • Versement de l’indemnité, le cas échéant : selon les modalités du contrat, une indemnité sera versée à vous ou conjointement à votre concessionnaire. En cas de vol, l’assureur attend 30 jours avec de verser l’indemnité.
En résumé, vous pouvez prendre des mesures efficaces pour minimiser les risques de vous faire voler votre voiture. Malgré tout, si vous êtes victime d’un vol, mieux vaut être bien renseigné et assuré!

Sources : Groupement des assureurs automobiles et Bureau d’assurance du Canada

01 février 2017

Rappel sur l’assurance automobile


En collaboration avec Promutuel Assurance
Au Québec, les conducteurs doivent être assurés pour conduire une automobile. À ce sujet, on entend souvent les expressions populaires « je suis assuré d’un bord » ou « je suis assuré des deux bords ». À quoi ces expressions renvoient-elles exactement? Voici les explications et les implications pour les assurés.
L’assurance responsabilité civile
Un contrat d’assurance automobile comprend obligatoirement la responsabilité civile. Tous les assurés doivent souscrire une assurance d’un minimum de 50 000 $ pour les véhicules automobiles à usage personnel : c’est ce qu’on appelle « être assuré d’un bord ». Ainsi, en cas d’accident, cette protection couvre :
  • les dommages à la suite d’une collision lorsque l’assuré n’est pas responsable;
  • les dommages matériels et corporels lorsque l’accident survient à l’extérieur du Québec;
  • les dommages causés à autrui dont l’assuré est responsable.
Habituellement, pour ces types de contrats d’assurance automobile, les consommateurs prennent une responsabilité civile allant jusqu’à un million de dollars.
L’assurance avec des garanties additionnelles
Les contrats d’assurance automobile comprennent la responsabilité civile et d’autres protections additionnelles. Vous êtes alors « assuré des deux bords », car vous bénéficiez également d’une protection pour les dommages aux véhicules assurés. Voici des exemples de dommages qui peuvent être couverts :
  • Collision et renversement : pour les dommages au véhicule même si l’assuré est responsable de l’accident.
  • Tous les risques sauf collision ou renversement : pour le vol de voiture, le bris de pare-brise et les dommages causés par le feu, le vandalisme, le vent, la grêle et l’eau. Vous êtes également protégé en cas de collision avec une personne ou des animaux.
  • En fonction des assureurs et du type de véhicule, une couverture « Tous risques » est disponible et comprend les deux éléments ci-dessus ou une protection à la carte qui comprend uniquement des « risques spécifiés » au contrat.
Les autres protections ou avenants
Il est également possible d’obtenir des protections supplémentaires que l’on appelle des avenants, lesquels sont des modifications de la police qui peuvent accroître ou réduire la protection. Tous les types de contrat (« d’un bord ou des deux bords ») peuvent comprendre des avenants. Voici les plus populaires :
  • Modification à l’indemnisation (avenant 43)
Cet avenant est également connu sous le nom de « valeur à neuf » : en cas de perte totale ou partielle, l’assureur va établir un calcul afin de déterminer le coût de réparation ou de remplacement du véhicule sans tenir compte du facteur de la dépréciation.
  • Frais de déplacement (avenant 20)
En cas d’accident, cet avenant couvre les frais nécessaires pour la location d’une voiture durant une période déterminée, c’est-à-dire la période pendant laquelle votre véhicule est réparé ou remplacé.
  • Responsabilité civile du fait de dommages causés à des véhicules dont l’assuré désigné n’est pas propriétaire (avenant 27)
Cet avenant couvre les frais en cas de location d’une voiture durant une période déterminée. En fait, vous constaterez à la location d’une voiture que cette option est également offerte par les compagnies de location. De plus, vérifiez les protections rattachées à votre carte de crédit, car vous pourriez avoir l’assurance en cas de location de voiture.
Régime public et régime privé
Les Québécois sont protégés par deux régimes, soit le public et le privé. Le régime privé, géré par votre assureur, couvre la responsabilité civile (dommages à d’autres personnes) et les dommages au véhicule assuré. C’est également à l’assurance privé que l’on renvoie avec l’expression de la couverture d’assurance « un bord » ou « deux bords ».
Le régime public est géré par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). Il est accessible à tous les Québécois qui roulent à l’extérieur du pays ou dans la province. Il s’agit d’une protection en cas de dommages corporels subis dans un accident automobile.
Personnaliser son assurance ou pas?
Le choix d’ajouter des protections à l’assurance automobile afin de la personnaliser varie selon les personnes et les situations. Voici des exemples :
  • Vous êtes un jeune conducteur et votre première auto a peu de valeur.
  • Vous êtes un professionnel et venez d’acheter une voiture haut de gamme.
  • Vous voyagez beaucoup en dehors de la province de Québec.

Pour chacun des cas, on peut obtenir une assurance avec des protections particulières. Vous avez besoin de plus de conseils ou désirez recevoir une offre? Faites une soumission d’assurance auto en ligne ou contactez un agent de Promutuel Assurance.

22 janvier 2017

Conseils sur la conduite hivernale


En collaboration avec Promutuel Assurance
La période de l’hiver est certainement une vraie corvée pour les conducteurs. C’est notamment un devoir de déneiger son automobile pour sa sécurité et celle des autres automobilistes sur la route. La qualité de la visibilité est cruciale en hiver! Voici quelques conseils et rappels sur le sujet.
La vitesse sur la route et les vérifications avant l’hiver
La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) rappelle qu’il faut adapter sa conduite aux conditions climatiques et routières, particulièrement en hiver. Selon le Code de la sécurité routière, un conducteur doit réduire sa vitesse lorsque la visibilité est réduite. À défaut de le faire, vous pourriez recevoir une amende de 60 $ à 100 $ et perdre 2 points d’inaptitude. Il est à noter que la vitesse est la cause de plusieurs accidents.
Avant le début de la saison hivernale, il est également recommandé de faire certaines vérifications sur la voiture, par exemple en vous assurant d’avoir fait un changement d’huile, le changement des pneus, etc.
La corvée du déneigement
Il est illégal de rouler avec une automobile qui n’est pas déneigée. En effet, si vous négligez de déneiger votre voiture lorsque la visibilité est réduite en raison d’une accumulation de neige, vous risquez d’avoir une amende variant de 30 $ à 300 $.
Le Québec n’est pas la seule province canadienne à être rigoureuse en matière de sécurité routière en hiver. En Ontario, un vieil homme qui avait à peine déneigé son automobile a reçu une amende de 110 $. À Halifax, une femme qui refusait de déneiger son auto, sous prétexte de se rendre dans un lave-auto afin de faire fondre la neige, a eu une amende de 180 $. En hiver, mieux vaut prendre le temps nécessaire pour déneiger convenablement son auto!
Un déneigement mal fait pourrait mal tourner, et les répercussions peuvent être graves. Imaginez une plaque de glace qui se détache de votre auto pour endommager une autre auto. Si cela se produisait, vous seriez tenu responsable des dégâts!
La prudence en hiver n’est pas qu’une affaire d’automobilistes
Après une tempête, la Ville assure une opération de déneigement des routes. Dans ce cas, il n’y a pas que les automobilistes qui doivent être vigilants : les piétons doivent l’être aussi. Beaucoup de machinerie circule alors dans les rues. Parfois, la longueur des machines de déneigement empêche le conducteur de voir tous les autres usagers sur la route. Les véhicules et les piétons doivent donc garder une distance sécuritaire afin d’être dans le champ de vision.
Pour ce qui est des conseils de sécurité sur la circulation des piétons en hiver, voici quelques points à retenir :
  • Circulez sur le trottoir en tout temps.
  • Rendez-vous à l’intersection la plus proche avant de traverser.
  • Évitez de traverser la rue entre deux véhicules stationnés.
  • Respectez la signalisation routière.
  • Soyez très attentifs aux véhicules et aux machines qui assurent le déneigement de la chaussée et des trottoirs.
Si vous désirez plus d’information, faites une soumission d’assurance auto en ligne chez Promutuel Assurance.


Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+