Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

05 août 2013

Essai routier: Hyundai Santa Fe XL 2013


Hyundai a une réputation enviable au Québec.  Ses modèles sont appréciés et le constructeur n'hésite pas à en fournir beaucoup pour le prix demandé.  De plus, Hyundai renouvelle ses modèles assez rapidement.  L'an dernier, Hyundai nous présentait son nouveau Santa Fe, une version entièrement remaniée, plus agressive visuellement, mais qui procure une meilleure économie d'essence grâce au moteur 2,0 litres turbo.  Cette année, Hyundai allonge le Santa Fe et lui accole les lettres XL (pour extra large).  Du même coup, celui-ci gagne deux places supplémentaires.  Un V6 remplace le 2,0 litres turbo pour plus de puissance et de douceur au volant.

Hyundai ne s'introduit pas dans un nouveau segment avec le Santa Fe XL.  Il arrive plutôt en remplacement du Veracruz, un véhicule multisegment familial à sept places, qui n'a pas été un briseur de record au niveau des ventes.  Plutôt discret, le Veracruz avait pourtant de belles qualités, mais je crois que Hyundai ne l'a pas assez poussé, côté publicité.  Son remplaçant a beaucoup de qualités, et je peux d'ores et déjà vous dire que j'ai apprécié ma semaine d'essai en sa compagnie.

La partie avant du Santa Fe XL est imposante.  Fortement inspiré du modèle régulier, le XL a une calandre avec quatre barres transversales chromées au lieu de trois, et les phares antibrouillard sont de formes différentes.  Vus de côté, les panneaux de portières sont légèrement creusés et la glace située entre les piliers C et D est étirée vers le bas, alors qu'elle est étirée vers le haut sur le modèle court.  Bien que la longueur est été augmentée pour accommoder les deux places supplémentaires, la silhouette ne s'en trouve pas disproportionnée.  En fait, il a des airs de Chevrolet Traverse lorsqu'on le regarde de ¾ arrière.  À l'arrière, le Santa Fe XL exhibe des feux plus grands et un double échappement.

Le Hyundai Santa Fe XL 2013 est disponible en quatre niveaux d'équipement.  Le modèle de base n'est offert qu'en traction avant, mais son équipement est quand même généreux.  Le modèle Premium, à traction intégrale, ajoute des petites douceurs comme le volant et les sièges de deuxième rangée chauffants, les phares à extinction automatique, la climatisation à deux zones automatique et le baquet du conducteur à réglage électrique, entre autres.  La version Luxe rendra le siège passager réglable électriquement.  La caméra de recul sera aussi ajoutée.  Les sièges seront garnis de cuir et vous pourrez regarder les étoiles à travers le toit ouvrant panoramique.  Finalement, le version Limited vous gâtera avec un système de navigation, des roues de 19 pouces et bien plus.  C'est la version Premium qui m'a tenu compagnie pendant une semaine.  C'est probablement la version qui sera la plus en demande par la présence de la traction intégrale et un équipement très complet.

On prend place facilement place à bord du Santa Fe XL, malgré un seuil un peu plus haut que celui d'une voiture.  À l'arrière aussi, l'accès est facile et il est aussi relativement aisé de se rendre à la banquette de troisième rangée.  Les sièges sont garnis de tissu de bonne qualité et le confort est bon, tout comme le support latéral.  La nacelle des cadrans comprend le compte-tours à gauche, l'indicateur de vitesse à droite, avec de petites demi-lunes en bas pour la température du liquide de refroidissement et pour la jauge d'essence.  Entre les deux cadrans, un ordinateur de bord qui fournit beaucoup de renseignements sur l'économie d'essence, la température extérieure, l'autonomie, etc...  Tout est en blanc sur noir, facile à lire.  Le volant, purement Hyundai, se prend bien en main et est inclinable et télescopique.  Plusieurs commandes y sont intégrées: commandes audio à gauche avec commande téléphonique en bas, commandes du régulateur de vitesse à droite avec celles de l'ordinateur de bord en bas. 

Le bloc central est très massif et perpétue le design Hyundai.  L'ensemble est en forme de « V ».  Entre les buses de ventilation se retrouve le système audio.  Tout va très bien.  La sonorité est excellente.  Il faudrait juste une petite mise à jour pour que le titre des chansons soit affichés pour la radio FM.  Coquetterie d'un  amateur de musique...  L'interface pour iPod est également excellente et vous permet de choisir des chansons dans celui-ci à l'aide de vos listes de lecture.  Plus bas, dans le bloc central, ce sont les commandes de ventilation.  Hormis le modèle de base, tous les autres offrent la climatisation à double zone à contrôle automatique.  Vous sélectionnez la température désirée et le système s'occupe du reste.  Le ventilateur n'est jamais trop bruyant.  Les passagers de la troisième rangée bénéficient de commandes indépendantes sur les modèles plus cossus.  Bonne idée car cet espace est très exigu et la ventilation avant ne doit pas s'y rendre.  Enfin, tout en bas, devant le levier de vitesses, il y a deux prises 12 volts et la prise USB pour vos lecteurs multimédia.    De chaque côté du levier de vitesses, on retrouve les commutateurs des sièges chauffants.  Ceux-ci ont trois niveaux intensité et il serait surprenant que vous restiez longtemps au plus chaud des trois.  Les éléments chauffants sont très efficaces.  C'est d'ailleurs un charme d'avoir également le volant chauffant.  Un indispensable pour le Québec, Hyundai l'a bien compris et l'offre dans plusieurs de ces véhicules.  Le coffre à gants est de dimensions raisonnables et il y a un petit coffre de rangement entre les deux baquets avant.

Une note parfaite est décernée à ce Santa Fe XL pour l'éclairage de nuit très complet.  La visibilité vers l'arrière est bonne pour ce qui est des rétroviseurs extérieurs car ils sont de bonnes dimensions.  Par contre, pour reculer, c'est plus compliqué.  Les piliers C et D sont très larges, la lunette arrière n'est pas très haute et les appuie-têtes de la deuxième rangée sont grands, compliquant la visibilité vers l'arrière.  L'option de la caméra de recul n'est donc pas superflue.  Des stores sont intégrés aux portières arrière.  En espérant que les enfants ne trouveront pas le moyen de jouer avec ceux-ci. 

Lorsque toutes les banquettes sont relevées, il est bien évident que l'espace pour les bagages est plus calculé.  Vous pouvez quand même y entrer quelques sacs d'épicerie.  Dans le compartiment à bagages, il y a une autre prise 12 volts en prise d'une prise 115 volts, comme à la maison.  Si vous baissez la banquette de troisième rangée, divisée 50/50, l'espace s'agrandit considérablement.  Si vous baissez celle du centre, divisée 40/20/40, vous vous retrouvez avec un espace caverneux à plancher presque plat très intéressant, au point où j'ai pu y entrer une sécheuse dans sa boîte, sans difficulté.  C'est juste, mais ça rentre!  Pour ce qui est de l'espace pour les passagers sur la banquette de troisième rangée, je dirais que des enfants se sentiront plus à l'aise.  Pour les adultes, c'est les jambes qui sont le plus difficile à placer.  Heureusement que la banquette centrale peut se déplacer vers l'avant.

Peu importe que votre Santa Fe XL soit à traction avant ou intégrale, le moteur boulonné d'office sous le capot est un V6 de 3,3 litres à double arbres à cames en tête et injection directe de carburant produisant 290 chevaux.  Ses 252 livres-pied de couple produit à 5 200 tours/minute sont suffisants pour vous offrir de bonnes accélérations et des reprises intéressantes.  Muni d'un échappement double, il est couplé à une boîte de vitesses à six rapports avec mode manuel ShifTronic.  Si vous aimez changer les rapports vous-même, tant mieux, mais souvenez-vous qu'il s'agit d'un gros multisegment et que les sensations fortes ne font pas partie de son mandat.  Les freins sont à disques ventilés à l'avant et pleins à l'arrière et la puissance n'est pas un problème.  Ils offrent le contrôle de freinage en descente et l'assistance au départ en montée.  La suspension absorbe bien les trous et les bosses et procure un excellent confort à tous les occupants.  La servodirection est électrique, aidant ainsi à l'économie d'essence.  Les roues d'alliage sont de 18 pouces pour tous les modèles, sauf le Limited qui se permet de rouler sur des 19 pouces.

Le Hyundai Santa Fe XL 2013 est un véhicule à découvrir.  Ses qualités routières, son confort, ses sept places en font un candidat intéressant sur la liste des remplaçants potentiels de ma fourgonnette.  Son allure costaude de VUS, son moteur performant, de même que sa traction intégrale sont autant de qualités que la majorité des fourgonnettes ne peuvent offrir.  Il reste la consommation d'essence tout de même substantielle, mais les amateurs de ces gros véhicules savent bien qu'on doit composer avec cet inconvénient.  Et si Hyundai trouvait le moyen d'y implanter son groupe hybride sans en faire trop augmenter le prix?  Le Santa Fe XL deviendrait drôlement intéressant.  En tout cas, moi, je veux être le premier à l'essayer!

L’opinion féminine de Martine Damphousse

Comme je suis une fan de véhicule utilitaire sport, je l’ai adoré et la version XL est fantastique!  C’est le genre de véhicule que je choisirais volontiers.

Partagez votre opinion sur le site d’Essauto en cliquant ici.

Toutes les photos sont sur la page Facebook d’AutoOpinion.ca.  Cliquez sur « J’aime » pour les apprécier!

Conditions de l’essai

Réalisé du 3 au 10 juin 2013.
Météo: moitié soleil, moitié pluie, entre 9 et 24 °C.
Modèle essayé : Hyundai Santa Fe XL Premium 2013
*** FWD : 31 874 $
*** Premium AWD : 36 874 $
*** Luxury AWD : 41 074 $
*** Limited AWD: 44 774 $
*** Limited avec Cuir AWD: 45 074 $
Prix du modèle essayé : 36 874 $ + taxes
Distance parcourue : 618,2 km (32 % autoroute)
Consommation selon
Ressources Naturelles Canada :
*** Ville : 11,7 L/100 km
*** Route : 8,0 L/100 km
Consommation dans la vraie vie: 10,7 L/100 km
Régime-moteur à 100 km/h : 1 700 tours/minute
Régime-moteur à 115 km/h : 2 000 tours/minute
Véhicule fourni par Hyundai Canada.
Photos prises au Centre communautaire de Ste-Élisabeth, Québec

Aucun commentaire:

Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+