Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

25 octobre 2013

Essai routier: Honda Accord 2013




La berline Honda Accord est probablement la voiture la plus importante du constructeur.  Aux États-Unis, elle est la deuxième voiture la plus vendue, toutes catégories confondues, juste derrière la Toyota Camry.  Au Canada, c'est la Civic qui trône au sommet, mais l'Accord est tout de même une voiture très appréciée et respectée. 

Mon dernier essai d'un coupé Accord HFP m'avait quelque peu laissé sur ma faim.  Elle me semblait grosse, lourde, puissante, mais un peu déconnectée de la route. Il en est tout autrement, cette fois-ci, pour la berline. Sa nouvelle silhouette est équilibrée, et elle pourrait aisément s'inscrire dans un segment luxueux du marché. Toutefois, ce n'est pas son mandat et elle doit plutôt vaincre les Camry, Fusion et Sonata de ce monde.  En a-t-elle les moyens?

Son style reprend certains éléments stylistiques typiquement Honda, comme la calandre qu’on trouve aussi bien sur l'Accord, que sur l'Odyssey ou le Crosstour.  De profil, c'est très classique et ce n'est que des lignes en haut et en bas des portières qui découpe la silhouette. Inclinées vers l'avant, ces lignes favorisent l'impression de vitesse.  C'est vu de l'arrière que la voiture a le plus de difficulté à se démarquer. En fait, si vous enlevez le logo Honda, ce pourrait être n'importe quelle voiture intermédiaire. Une BMW, une Hyundai Genesis ou ce que vous voulez.  Ce n'est pas laid, c'est juste que ça manque de personnalité.  Une partie arrière qui nous ferait dire: "Ça, c'est une Honda!"

La Honda Accord 2013 est disponible en six versions.  L'entrée de gamme est la LX, alors que les modèles Sport, EX-L et Touring en offre plus, ces deux dernières pouvant être équipées de moteurs à quatre ou six cylindres. Si vos moyens financiers sont plutôt restreints, le modèle LX offre un bon équipement: Bluetooth, vitres électriques, climatiseur, régulateur de vitesse, et plus.  Et comme je vous en parlerai plus loin, le quatre cylindres est une motorisation très acceptable.

L’accès est facile, autant à l’avant qu’à l’arrière.  L’habitacle de l’Accord offre beaucoup d’espace pour les jambes, les hanches et la tête, et ce, à l’avant comme à l’arrière.  Les sièges en tissus sont très confortables, plus confortables que ceux en cuir de la Civic essayée précédemment. Le tableau de bord est une évolution du design de la génération précédente.  Tout est aligné sur le sens de la largeur, même les commandes de la console centrale.  Habituellement, celles-ci sont disposées verticalement.  La nacelle des cadrans, elle-même allongée horizontalement, comprend un grand cadran central pour l’indicateur de vitesse, un plus petit à gauche pour le tachymètre, et un autre à droite pour la température du liquide de refroidissement, la jauge d’essence et quelques voyants lumineux.  Au centre de l’indicateur de vitesse, un petit ordinateur de bord qui fournit beaucoup de renseignements sur le fonctionnement du moteur. Le tout est lisible, en blanc sur fond noir, malgré le fait que les méchants rayons du soleil y ont accès facilement.  Même s’il y a de petites lignes rouges autour de l’indicateur de vitesse et du tachymètre, le design est très classique.  Plusieurs commandes sont intégrées au volant : système audio à gauche, régulateur de vitesse à droite et Bluetooth un peu plus bas.  Le design est simple et l’utilisation facile. 

Tout en haut du bloc central et situé dans une excroissance de la nacelle des cadrans se trouve un grand écran de 8 pouces.  Cet écran est facile à consulter, mais sur le modèle Sport que j’ai testé, il était mal exploité.  Honda aurait pu lui permettre d’afficher beaucoup plus de renseignements sur ce qui joue à la radio.  Sa configuration est facile grâce à des menus clairs.  L’écran sert également pour la caméra de recul qui offre trois angles : normal, en plongée et grand angle.  L’angle en plongée pourrait se révéler pratique si vous attachez une remorque à votre Accord.  Les commandes du système audio sont composées de gros boutons facilement manipulables, même avec des gants.  Plus bas, même simplicité pour la climatisation, automatique et bizone dans cette version Sport.  Le conducteur, comme le passager, détermine la température désirée et vous ne vous en souciez plus par la suite.  Les prises 12 volts et USB sont placés juste devant le levier de vitesses.  Elles sont faciles à atteindre et à utiliser.  De chaque côté du levier de vitesses, les commutateurs des sièges chauffants, un petit plaisir de série dans tous les modèles.  Si vous choisissez la EX-L ou la Touring, vos passagers arrière pourront aussi en profiter.  Une autre prise 12 volts est installée dans le petit coffre de rangement situé entre les deux baquets avant.

Le coffre à bagages permet d’engouffrer beaucoup d’items malgré un seuil de chargement  un  peu haut.  La banquette se replie malheureusement d’une seule pièce.  L’espace libéré, de même que l’ouverture entre le coffre et l’habitacle, sont ridicules.  L’ouverture n’est probablement pas plus grande en raison de renforts structuraux.  Quant à la banquette, Honda aurait dû la diviser afin de pouvoir transporter des skis ou des bâtons de hockey.  Peut-être même qu’une simple trappe à skis aurait mieux servi les sportifs. La finition du coffre est toutefois impeccable.

C’est sous le capot que la plus grosse révolution est en train de se produire chez Honda.  Alors qu’on s’entend pour dire qu’Honda est un motoriste de qualité, le passage de ses moteurs à l’injection directe se faisait attendre.  La technologie Earth Dreams est arrivée. Cette technologie est mise en place dans une nouvelle génération de moteurs et de boîtes de vitesses.  Les moteurs faisant appel à cette technologie sont plus légers, offrent moins de friction et un couple amélioré. Les boîtes de vitesses, quant à elle, améliorent l’accélération et la réactivité.  C’est donc avec enthousiasme que j’ai essayé le quatre cylindres de 2,4 litres, à double arbres à cames en tête, 16 soupapes et injection directe, boulonné sous le capot de cette Accord Sport.  De série, c’est une boîte manuelle à six rapports qui contrôle le couple du moteur, mais, en option, c’est une nouvelle transmission CVT qui s’en charge.  CVT pour Continuously Variable Transmission ou Transmission à Variation Continue, une première sous le capot d’une Accord. 

Développant 189 chevaux à 6 500 tours/minute et un couple de 181 livres-pied à 3 900 tours/minute, ce quatre cylindres est d’une flexibilité surprenante.  Plus économe en carburant, on en vient à se demander pourquoi on aurait besoin d’un V6! Les accélérations sont bonnes et le niveau sonore n’est pas dérangeant.  De toute façon, l’insonorisation de l’Accord est excellente et seul un léger grondement réussit à pénétrer l’habitacle.  Ce moteur profite d’un système d’aide à la conduite Eco Assist.  Deux petites lignes autour de l’indicateur de vitesse vous indiquent si votre conduite est écoénergétique.  Si elles sont blanches ou vertes pâles, vous pouvez vous améliorer.  Un beau vert foncé récompense la conduite idéale. Quant au gros bouton vert ECON, le moteur et d’autres systèmes auxiliaires devraient passer de mode efficace à ultra-efficace lorsque vous l’enclenchez. Toutefois, je n’ai pas vu de différence au niveau des accélérations, des reprises ou de la conduite.  Donc, ou il est très transparent et fonctionne sans vous nuire, ou ça ne donne rien de l’enclencher. C’est votre choix!

Le V6 de 3,5 litres est toujours offert en option dans les versions EX-L et Touring.  D’une puissance de 278 chevaux et d’un couple de 252 livres-pied, il est toujours à injection multipoint et pourvu du système avancé de gestion variable des cylindres (VCM). Autrement dit, ce système désactive trois des six cylindres lorsque la puissance n’est pas une priorité, favorisant ainsi une meilleure consommation d’essence. Une boîte automatique à six rapports fait partie de cet ensemble motopropulseur.

Toutes les Honda Accord 2013 profitent de quatre freins à disque, ventilés à l’avant et pleins à l’arrière.  Leur puissance de freinage est excellente et rassurante.  La suspension indépendante, autant à l’avant qu’à l’arrière, offre un bon confort aux occupants, sans pénaliser la tenue de route. L’assistance électrique de la direction à crémaillère est aussi bien dosée.

La Honda Accord 2013 est équipée de six coussins gonflables, ce qui me semble un peu faible compte tenu que quelques berlines de catégorie inférieure en offrent dix.  De nouveaux coussins gonflables latéraux, baptisés Smartvent, sont conçus pour mieux protéger les enfants.  Le nouveau rideau gonflable latéral offre un déploiement plus grand pour éviter les éjections.  Les freins ABS sont de série, de même que la répartition électronique de la force de freinage.  La structure de carrosserie ACE, exclusive à Honda, disperse l’énergie d’un impact frontal pour accroître la protection des occupants.

Cette Honda Accord 2013 est tombée dans l’œil de ma conjointe.  J’ai eu de la difficulté à la conduire pendant la semaine d’essai parce que c’est toujours elle qui l’avait.  Le modèle avec moteur à quatre cylindres représentait déjà une bonne part des ventes et cette part va s’augmenter grâce à ce nouveau moteur.  La voiture est très homogène.  Si seulement Honda pouvait lui donner une silhouette qui la fasse sortir du lot, elle serait parfaite!

L’opinion féminine… de Martine!

La Honda Accord, wow! Habituellement, je ne conduis pas beaucoup durant les essais, mais, je dois dire que pour l’Accord, je l’ai conduite presque toute la semaine. Je faisais ma « madame »! Luxe, confort, douceur, toutes des qualités qui vont très bien à cette voiture luxueuse. Comme on dit, n’importe quand!

Partagez votre opinion sur le site d’Essauto en cliquant ici.



Toutes les photos sont sur la page Facebook d’AutoOpinion.ca.  Vous n’avez qu’à cliquer sur « J’aime » pour y avoir accès!

Conditions de l’essai

Réalisé du 15 au 22 juillet 2013.
Météo: entre 24 et 33 °C.
Modèle essayé : Honda Accord Sport 2013
Assemblé à Marysville, Ohio, USA
Prix selon www.honda.ca (23 octobre 2013) :
** LX : 23 990 $
** Sport : 25 555 $
** EX-L : 29 155 $
** Touring : 30 490 $
** EX-L V6 : 32 845 $
** Touring V6 : 35 345 $
Prix du modèle essayé : 26 690 $ + taxes
Distance parcourue : 798,4 km (38 % autoroute)
Consommation selon
Ressources Naturelles Canada :
** Ville : 7,8 L/100 km
** Route : 5,5 L/100 km
** Émissions de CO² : 3 082 kg/année
Consommation dans la vraie vie: 7,9 L/100 km
Régime-moteur à 100 km/h : 1 700 tours/minute
Régime-moteur à 115 km/h : 1 950 tours/minute
Véhicule fourni par Honda Canada.
Photos prises à Ste-Élisabeth, Québec

Aucun commentaire:

Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+