Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

13 février 2014

Essai routier: Kia Forte 2014



La Kia Forte 2014 est la toute dernière à adopter le style imposé par le designer Peter Schreyer. Celui-ci a fait des merveilles en redessinant presque toute la gamme Kia, de la petite Rio à la grosse K900 à venir. Le design Kia a presque toujours une petite touche sportive qui ne déplaît visiblement pas à la clientèle. En tout cas, ce n’est jamais ennuyant. Et M. Schreyer nous en promet d’autres comme il a pu le démontrer au plus récent Salon de l’Auto de Detroit où Kia a dévoilé le coupé GT4 Stinger, un coupé sportif qui, tout en gardant la signature Kia, me fait penser à certains prototypes américains lancés dans les dernières années. Revenons à la Forte, la berline compacte qui défend le château fort de Kia contre les envahisseurs qui se nomment notamment Honda Civic, Mazda3 et la cousine Hyundai Elantra.

Cette berline est passée de formes anguleuses à des formes toutes en rondeurs. Lorsqu’on la regarde droit dans les yeux, on s’aperçoit instantanément que la petite Kia est large et basse. Effet d’optique ou réalité? En tout cas, je peux vous affirmer qu’elle est basse et qu’il faut faire attention aux chaînes de trottoir si on se stationne « à 45° ». Pour la largeur, j’aurais tendance à dire que les grands phares qui se prolongent dans les ailes sont responsables de cette impression. La Hyundai Elantra projette d’ailleurs la même impression. De profil, la ligne de toit très arquée apporte beaucoup au design sportif, mais elle a d’autres inconvénients dont je reparlerai plus loin. Très joli aussi d’avoir travaillé le bas des portières afin d’éviter que les flancs ne soient très plats. Les roues d’alliage de 17 pouces du modèle SX sont superbes. Comme tous les modèles SX chez Kia, la Forte exhibe, elle aussi, de très beaux feux arrière à DEL à barre d’éclairage qui donnent un accent luxueux à la voiture. Un petit aileron est intégré au couvercle du coffre.

L’alignement partant de la gamme Forte comprend la LX, l’EX et la SX. Deux moteurs sont offerts de même que deux transmissions. L’équipement inclus dans la version LX est peut-être un peu faible, quoique sa présence est probablement requise afin d’offrir un modèle abordable. La version EX à transmission automatique représentera sûrement la majorité des ventes. Quant à l’essai, il a été réalisé avec une Forte SX, la plus équipée, à laquelle il ne manquait absolument rien.

L’accès à l’avant est plus facile qu’à l’arrière, où il faut faire attention à sa tête. Le design du tableau de bord ressemble beaucoup à ce que Kia commercialise en ce moment. Dans la Forte, ça ne donne pas un résultat aussi heureux que dans d’autres modèles. C’est très noir et les quelques appliques simulant de l’aluminium brossé ne découpent pas vraiment la monotonie. Indicateur de vitesse à droite, tachymètre à gauche, ordinateur de bord entre les deux, chiffres blancs sur fond noir, une disposition très classique et efficace, mais qui manque un peu de lustre. Sur une note plus positive, le petit ordinateur de bord fournit les bons renseignements avec un minimum de manipulation. J’aime bien aussi la disposition de la température du liquide de refroidissement et de la jauge à essence situées au bas des cadrans, avec des petits carrés blancs servant d’indicateurs. Plusieurs rangements utiles jonchent l’habitacle, notamment le coffre à gants de bonnes dimensions pouvant être réfrigéré, et le petit coffre entre les deux sièges. Devant le levier de vitesse, il y a aussi un petit rangement, avec deux prises 12V et les prises AUX et USB, très pratique. Si votre lecteur numérique y est branché, vous pourrez le laisser dans le coffre, à l’abri des regards.

Premier aspect bizarre du design du tableau de bord : le bloc central n’est pas tout à fait aligné avec le bas de la console. De plus, il est asymétrique. Le côté gauche n’est pas comme le côté droit, et il est légèrement tourné vers le conducteur. Ça, c’est ce qui voit. Par contre, tout est facile à utiliser. D’abord, les commandes de ventilation automatique et bizone du modèle SX sont très simples et claires. Composé de boutons-poussoirs et de deux molettes, il est facile, autant pour le passager que pour le conducteur, de choisir la température idéale. En plus, la température désirée est affichée en permanence, tout comme la direction du jet d’air. Ça semble insignifiant comme détail, mais il arrive que, dans certains modèles, il faille chercher sur l’écran tactile en changeant les pages.

Parlant de cet écran tactile, il sert à commander le système sonore et le système de navigation GPS, en plus d’afficher l’image de la caméra de recul. Il ne s’agit pas du système d’infodivertissement UVO, puisque celui-ci n’est pas installé lorsque le GPS est choisi. UVO n’est donc installé que dans la Forte EX. Cette interface multimédia plus âgée est toutefois très semblable à UVO et son principal irritant est que les commandes vocales en français sont plus limitées. Toutefois, son rendement est dans la haute moyenne avec une qualité sonore très bonne. Les tests effectués avec la radio FM, un CD et un iPod ont été concluants. Le système de navigation est aussi assez simple à programmer et les informations sont récentes.

Les places arrière sont presque aussi confortables qu’à l’avant, quoiqu’offrant moins de support latéral et beaucoup moins d’espace pour la tête et les jambes. En choisissant la Forte SX, vos passagers arrière pourront se faire chauffer le popotin. Le chauffage des sièges offre même deux intensités. Le coffre est de bonnes dimensions, mais son seuil de chargement est élevé. Kia a judicieusement placé un plateau de rangement entre le plancher du coffre et le pneu de secours. La banquette peut être abaissée en deux parties. L’ouverture créée n’est pas très grande et le plancher n’est pas plat, mais ça peut peut-être vous aider à entrer des bâtons de hockey ou des skis.

Parlons mécanique. La Kia Forte LX offre invariablement un moteur quatre cylindres de 1,8 litre de 148 chevaux et 131 livres-pied de couple. Il n’y a pas d’injection directe. Une boîte manuelle à six rapports y est associée de série alors que vous pouvez cocher l’option boîte automatique si manipuler une pédale d’embrayage ne vous enchante pas. Les Forte EX et SX offrent mieux. Cette fois-ci, on parle d’un moteur quatre cylindres à injection directe de 2,0 litres développant 173 chevaux à 6 500 tours/minute. Le couple est de 154 lb-pi et est atteint à 4 700 tr/min. Pour la transmission, on inverse les concurrents! La boîte automatique à six rapports avec mode manuel Steptronic est de série, mais vous pouvez y substituer la boîte manuelle sur le modèle EX. La combinaison 2,0/auto n’arrache pas l’asphalte, mais les accélérations sont adéquates. La Forte SX peut être équipée de palettes de changement de vitesse installées derrière le volant, mais le mode manuel est trop lent pour que cet équipement soit amusant à utiliser. Il y a un mode activeECO qu’on peut enclencher afin d’économiser encore plus d’essence, mais il enlevait beaucoup de plaisir au volant, alors je ne l’ai pas utilisé très longtemps.

Le freinage est assuré par des freins à disques ventilés à l’avant alors que les disques sont pleins à l’arrière. L’antiblocage ABS est installé en équipement de série pour toutes les versions. La direction est assistée électriquement, comme c’est maintenant la mode. Ce qui est moins courant, ce sont les paramètres de la direction qu’on peut ajuster soi-même avec un bouton situé sur le volant. Baptisée Flexsteer, cette fonction offre trois modes : Confort, Normal et Sport. Tout l’essai a été réalisé en mode Sport, celui qui offre le plus de sensations de la route et dont la réaction est la plus rapide. Gadget inutile, pourquoi ne pas mettre les meilleurs réglages possibles en équipement de série? Le marketing a pris le dessus sur la raison! La suspension offre un bon compromis entre confort et tenue de route. Le problème, c’est que les pneus 17 pouces d’origine de la Forte SX sont de série 45, ce qui laisse tout le travail à la suspension, quelquefois débordée lorsque vient le temps de traverser un passage à niveau, par exemple.

En résumé, je m’attendais à plus de la Kia Forte berline 2014. Les modèles Forte5 et Koup essayés dans le passé m’avaient impressionné par le plaisir qu’on pouvait ressentir au volant. Malheureusement, la berline n’a pas réussi à me faire vibrer de la même façon. Le design du tableau de bord m’a surpris au premier regard et je n’ai pas réussi à l’aimer après une semaine au volant. Tout au plus, il est fonctionnel. Pourtant partie des mêmes éléments mécaniques, sa cousine Elantra a réussi à me faire mieux apprécier la route que la Forte. Dommage, ce sera pour la prochaine fois!

Venez donner votre opinion sur la page Facebook d’AutoOpinion.ca. De plus, toutes les photos s’y trouvent. Vous n’avez qu’à cliquer sur « J’aime » pour y avoir accès!

Essais réalisés précédemment :

Conditions de l’essai

Réalisé 28 octobre au 4 novembre 2013.
Météo : du soleil et un peu de pluie, entre -4 et 12 °C.
Modèle essayé : Kia Forte SX 2014
Prix selon www.kia.ca (11 février 2014) :
** LX : 15 995 $
** LX+ : 20 095 $
** EX : 20 795 $
** SX : 26 395 $
Prix du modèle essayé : 26 395 $+ frais et taxes
Distance parcourue : 975,5 km (41 % autoroute)
Consommation selon
Ressources Naturelles Canada :
** Ville : 8,5 L/100km (9,8 selon les nouvelles normes 2015)
** Route : 5,5 L/100 km (6,6 selon les nouvelles normes 2015)
** Émissions : 166 grammes/km
Consommation dans la vraie vie : 8,2 L/100 km
Régime-moteur à 100 km/h : 2 000 tours/minute
Régime-moteur à 115 km/h : 2 300 tours/minute
Véhicule fourni par Kia Canada.
Photos prises à Ste-Élisabeth, Québec.

Aucun commentaire:

Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+