Lisez d'autres textes de mes essais à leblogauto.ca, section Essais Routiers!

06 janvier 2013

Essai routier: Subaru XV Crosstrek 2013


De compagnie marginale, on peut dire que Subaru est devenue une compagnie respectée qui réussit à satisfaire la majorité de ses clients, dont certains sont des inconditionnels.  Subaru n'a pas acquis cette réputation en ajoutant du clinquant à des voitures ordinaires.  Elle travaille avec acharnement pour apporter des solutions techniques uniques.  Elle est une des rares compagnies à n'utiliser que des moteurs à cylindres horizontaux opposés, le fameux moteur Boxer.  Toute sa gamme canadienne, à l'exception de la BRZ, offre la traction intégrale symétrique à prise constante en équipement de série.  Finalement, Subaru est le seul manufacturier à avoir reçu la mention « Meilleur Choix Sécurité » de l'IIHS (Insurance Institute for Highway Safety) pour tous ses modèles pour la quatrième année consécutive.  Doutez-vous encore du sérieux de Subaru?

Conduire une Subaru en hiver, dans la neige et la gadoue, est une expérience unique.  Et je fus gâté par la nature lors de l'essai routier.  D'abord, parlons un peu de la voiture essayée.  La Subaru XV Crosstrek 2013 est une version plus robuste de l'Impreza.  La XV est à l'Impreza ce que l’Outback est à la Legacy.  La garde au sol est plus importante, certains éléments mécaniques ont été renforcés et la silhouette est plus « macho ».  Trois niveaux d'équipements composent la gamme XV : Tourisme, Sport et Limited.  C'est la version Tourisme qui m'a tenu compagnie pendant une semaine, une semaine où j'aurais souhaité encore plus de neige!

Le seul moteur disponible sous le capot de la XV Crosstrek, tout comme dans toutes les Impreza, est le moteur quatre cylindres à plat de 2,0 litres produisant 148 chevaux.  Des chevaux qui sont très fringants puisque, couplé à la boîte CVT (Continuously Variable Transmission), les départs sont surprenants par leur vivacité.  Pourtant il n'a que 145 lb-pi de couple à offrir, ce qui est dans la norme.  Il faut dire que cette boîte CVT fait un travail magnifique dans la gestion de la puissance.  Les palettes de changement de vitesse au volant permettent de rétrograder momentanément pour dépasser un autre véhicule ou pour prendre sa vitesse de croisière en entrant sur l'autoroute.  Elle retourne au mode automatique d'elle-même.  La traction intégrale Subaru offre une belle sécurité dans la neige, au point où il faut se rappeler souvent que les forces de la nature peuvent, à tout moment, nous envoyer dans le décor.  Mais il est tout de même impressionnant de faire glisser la voiture des quatre roues sur un coin de rue et de laisser la voiture se remettre dans le droit chemin.  Toute cette quincaillerie installée pour garder la voiture sur la route n'est rien si vous n'installez pas de bons pneus.  Subaru me fait toujours plaisir en installant des Bridgestone Blizzak, de 17 pouces pour la XV, des pneus qui collent à la route tant sur la neige que sur la glace.  Ils font une super équipe avec cette Subaru.  Soulignons une capacité de traction de 1 500 lbs alors que c'est déconseillé avec l'Impreza.  Les freins sont puissants et dotés de l'antiblocage ABS.  La direction, à assistance électrique, n'est pas trop démultipliée.  La suspension est confortable et les réactions ne sont jamais sèches.  La garde au sol plus élevée que celle de l'Impreza ne nuit pas à la tenue de route.  Au contraire, c'est comme si, au volant, on dominait la route!

L'habitacle est en tout point semblable à l'Impreza.  L'accès est facile grâce à de larges portières.  Faites toutefois attention à vos bas de pantalon car le seuil est large et il faut bien lever ses jambes pour qu'elles ne frottent pas sur le rebord extérieur.  Les sièges sont confortables, à l'avant comme à l'arrière, quoique ça manque de support latéral.  L'espace pour les jambes est supérieur à la moyenne, particulièrement à l'arrière.  La nacelle des cadrans est, on ne peut plus conventionnelle avec le tachymètre à gauche et l'indicateur de vitesse à droite.  Au centre, un petit écran pour l'odomètre, les compteurs journaliers et la jauge à essence.  C'est très simple et dépouillé, mais facile à consulter.  Au centre de la planche de bord, le bloc central avec son ordinateur de bord tout en haut, près du pare-brise.  Celui-ci offre une foule de renseignements sur le fonctionnement du véhicule et plusieurs types d'affichage sont offerts, de sorte que vous pouvez choisir ce que vous voulez y voir.  Plus bas, les buses de ventilation et le système audio.  Cette fois-ci, il a fonctionné à merveille.  Radio AM/FM/CD/iPod avec fil ou par Bluetooth, tout était au poil.  Même la connectivité du cellulaire était sans reproche.  Puisque rien n'est parfait en ce bas monde, soulignons qu'on ne peut brancher un cellulaire et un appareil audio par Bluetooth en même temps.  Il faut choisir l'un ou l'autre.  Les trois molettes de ventilation complètent le bloc central.  La fonction de réglage de la température automatique est facile à utiliser, mais il est arrivé à quelques reprises que, malgré les réglages, je reçoive de l'air froid sur les jambes.  Ce sera à revérifier dans un prochain essai.  Les sièges chauffants sont appréciés bien que la chaleur ne soit pas uniforme.  Quelquefois, on dirait qu'ils cessent de fonctionner pour reprendre leur boulot quelques secondes plus tard.  Bizarre...  La qualité des matériaux de l'habitacle est supérieure à la moyenne.

Qui dit version hatchback, dit versatilité.  Et la Subaru XV Crosstrek vous en offre avec sa soute à bagages de bonnes dimensions.  La banquette arrière repliable 60/40 vous fournira plusieurs pieds cubes de plus si vous avez beaucoup de colis à y mettre.  Dans mon véhicule d'essai, Subaru avait ajouté un plateau de caoutchouc très pratique.  En plus d'être facile à nettoyer, il est antidérapant.  Une soixantaine de dollars bien investis.  

La Subaru XV Crosstrek 2013 est une voiture gagnante.  Bien que ce ne soit, en fait, qu'une autre version de l'Impreza, les modifications qui y sont apportées améliorent la perception de solidité de la voiture.  Et cette garde au sol plus haute permet d'affronter des bancs de neige plus impressionnants.  Elle est un peu plus chère que l'Impreza, mais ces ajouts de style et de robustesse en valent la peine.

Questions, commentaires, opinions?  Venez discuter de la Subaru XV Crosstrek sur le forum de Passion Automobile en cliquant ici.

Essais réalisés précédemment:
Subaru Impreza berline 2008
Subaru Impreza berline 2012
Subaru Impreza 2012

Conditions de l’essai

Réalisé du 10 au 17 décembre 2012.
Journées de soleil, nuages, neige, pluie et verglas, entre –14 et 3 C.
Modèle essayé : Subaru XV Crosstrek Tourisme 2013
Assemblé au Japon
Prix selon www.subaru.ca (22 décembre 2012) :
·         Tourisme : 24 495 $
·         Groupe Sport : 26 495 $
·         Groupe Limited : 28 995$
Prix du modèle essayé : $ 28 839,25 + taxes
·         Ma voiture d'essai comprenait plusieurs options esthétiques et pratiques.  Sans ces options, le prix de ma voiture est de 26 190 $ + taxes.
Distance parcourue : 909,9 km (22 % autoroute)
Consommation selon
Ressources Naturelles Canada :
·         Ville : 8,2 L/100 km
·         Route : 6,0 L/100 km
Consommation dans la vraie vie: 9,2 L/100 km
Régime-moteur à 100 km/h : 1 850 tours/minute
Régime-moteur à 115 km/h : 2300 tours/minute
Véhicule fourni par Subaru Canada.
Photos prises à Ste-Élisabeth, Québec

3 commentaires:

annonces suisse a dit...

Elle a une sacré gueule cette Subaru.

Anonyme a dit...

J'adore ce véhicule, je considère l'achat d'un XV dans un avenir rapproché.

Anonyme a dit...

Bonjour, je viens d'acheter une Crosstrek, plusieurs éléments m'ont charmée dont l'accélération moteur, mais après l'acquisition je me suis rendu compte que l'angle du siège (fessier) est trop prononcé et impossible à corriger! Je suis déçu de mon achat !

Avertissement

La consommation réelle peut différer de 10 à 20% par rapport à la consommation affichée par l'ordinateur de bord. Toutefois, à des fins de comparaison, j'inscris toujours la consommation que l'ordinateur de bord affiche à la fin de la période d'essai.

Un de mes essais chez leblogauto.ca

Google+